Maître Funakoshi Logo Karate-Do Le Dojo-kun

La Respiration

C'est une chose tellement évidente, naturelle, inconsciente que la plupart d'entre nous en oublie jusqu'à son existence. Il nous faut un effort inhabituel pour que celle-ci nous rappelle qu'elle est en fin de compte... VITALE. Plus importante que ces choses omniprésentes : nourriture, eau, sommeil...

Les incidences de son fonctionnement ou disfonctionnement, aussi bien sur l'organisme que le psychisme, ne sont pas négligeables. Prendre conscience de notre respiration, c'est l'entretenir, voire l'améliorer. Nous avons tout à y gagner car la respiration est une des rares fonctions sur laquelle nous pouvons avoir une action directe, et ce, à tout moment.

Etre sportif (compétiteur ou simple pratiquant), n'est pas synonyme de bonne santé. Bon nombre de ceux-ci ne se donnent, ni le temps ni les moyens de bonifier l'essentiel : La RESPIRATION. Très souvent, trop souvent, elle est tout bonnement omise des cycles d'entraînement. « Il y a tellement de chose à faire... et de toute façon, le sport développe naturellement cette faculté ». Ce qui n'est pas tout à fait faux mais un autre aspect, plus profond, ne peut être négligé par les adeptes (de plus en plus nombreux) du mieux vivre : la respiration consciente.

Chacun d'entre eux a ses propres vertus mais ont ceci en commun : éliminer l'air chargé de dioxine de carbone (un poison nommé gaz carbonique ou CO2) situé dans les « coins inaccessibles » de nos poumons. Nous n'utilisons que 30% de notre capacité pulmonaire soit 70% d'air « empoisonné » stagne et empêche le dioxygène d'enrichir pleinement nos 5 litres de sang.

Haut de page

Une bonne respiration favorise donc la circulation sanguine en dilatant les vaisseaux et augmente ainsi leurs pouvoirs bienfaiteurs. Elle diminue également l'effet du vieillissement si cher à tous.

En portant notre attention sur cette respiration (respiration dite consciente) nous développons notre capacité pulmonaire, facilitons le fonctionnement d'élimination des toxines et oxygénation des cellules et ainsi nous nous prémunissons contre bien des maladies. Et, non négligeable, notre système immunitaire s'en trouve renforcé.

Le sport, quel qu'il soit, jogging, gymnastique, danse, football, natation, ping-pong et pourquoi pas le Karate favorise sans y penser ce pouvoir respiratoire. Pourtant ce n'est pas suffisant. Cela représente trop peu d'espace dans notre emploi du temps, déjà bien rempli, pour obtenir des résultats probants. Imaginez-vous au volant de votre voiture, en promenade à pied ou à vélo, devant l'ordinateur, à votre bureau, sur votre lieu de travail, bricolant, faisant les courses ou la vaisselle, et bien ce sont des moments tout à fait propices aux exercices respiratoires conscients. Cela ne représente que quelques minutes, voire quelques secondes. C'est inodore, incolore, indétectable et pourtant, renouvelé dans la journée, c'est ÉNORME.

Si, comme l'affirme de nombreux spécialistes, 70 à 80% de nos maladies sont directement liées au STRESS, créé par une agitation excessive du mental qui nous rend irritables, colériques, agressifs, impatients, nerveux... et bien vivons heureux sans lui : enthousiastes, créatifs, joyeux, attentionnés, bien portants. Le meilleur moyen de gérer ce stress est encore d'éviter qu'il ne s'installe. La respiration consciente est le meilleur anti-stress sur le marché et GRATUIT.

Aujourd'hui, les gens pressés, donc forcément stressés, représentent environ 80% de la société. Ils ne prennent plus le temps ou ne savent plus resserrer les liens entre leur environnement proche et eux-mêmes. Ils sont « absents » « entre deux mondes ». Ils sont là et déjà ailleurs. Ils exercent le monologue ou mono pensée avec brio. La respiration consciente favorise la vision, l'écoute, l'assimilation de l'évènement actuel et sa réponse appropriée ainsi que la mémorisation de l'instant ad vitam aeternam. Cette présence est fortement ressentie par vos interlocuteurs et accrédite d'autant plus vos dires, vous rends tout à fait cohérents et digne de confiance.

Quelques minutes de temps en temps, seulement, vous ouvrent les portes d'une vie choisie. Je vais ajouter :
« Bien respirer c'est être acteur de sa vie pour ne plus la subir... ».

Ne comptez pas sur les médias télévisuels, se sentant un peu « responsable de notre santé » (???), qui font passer quelques messages bien-pensant du style : « ne manger pas trop gras, trop sucré, trop salé... » défilant sous la publicité MacDo entre deux pubs d'automédication pour atteindre cette plénitude (mais ceci peut faire le sujet d'un livre entier de 3208 pages).

Pour conclure je vais reprendre une phrase, lue au hasard de mes pérégrinations, qui me semble pleine de bon sens :
« Le souffle est le lien entre le corps physique et le mental. Nous avons tous fait l'expérience d'une modification dans le rythme de notre respiration lorsque notre humeur ou nos émotions changent. Au rythme court et entrecoupé de la peur et de l'anxiété se substitue le souffle long et tranquille de l'état de relaxation. Certaines pensées vont et viennent sans même que nous en soyons conscients, créant en nous des émotions. Prendre conscience de ces changements dans le rythme de notre respiration et utiliser le souffle nous permet de déconnecter le mental du physique et de réduire considérablement les schémas de stress utilisés par le corps ».

Haut de page
Aparté

Je ne sais pas si ma définition de la respiration consciente est suffisamment compréhensible car un internaute me demanda, il y a quelques temps, d’avoir plus d’informations la concernant. Je vous poste ici ma réponse à son message en espérant apporter un petit plus à cette page.

La respiration consciente est un vaste sujet ou chacun y va de ses arguments, comme moi-même d’ailleurs.
Il existe de nombreux ouvrages et beaucoup de sites internet qui en parlent, chacun à leur façon. Je ne détiens aucune vérité mais nous sommes tous d’accord sur les biens-faits de ce type de respiration.
La respiration, qu’est-ce sinon quelque chose qui est naturelle chez tous les mammifères terrestres à une différence près; c’est que nous, humains, avons la possibilité de la contrôler et… cela devient une respiration consciente. Expiration longue ou courte, inspiration longue ou courte ou bien un mixe des deux en fonction de notre objectif. Quoi qu’il en soit sans être un expert en Sophrologie, Yoga, Naturopathie ou autres disciplines chacun est en mesure de la contrôler en toutes situations. C’est là qu’interviennent les biens-faits car en exagérant volontairement notre rythme respiratoire, l’oxygénation des cellules est plus importante, le sang devient plus fluide, plus riche et en fait bénéficier tous nos muscles et organes qui sans oxygène « s’amenuisent et meurent à petits feux ».
Sur ma page je cite également les méfaits du stress responsable de 70 à 80% de nos maladies. La respiration consciente chasse ce stress avant même qu’il ne se développe jusqu’à un point de non-retour.

Quand aux exercices, il en existent des milliers mais quoi que vous fassiez, conduire, lire, être sur PC, marcher... Inspirations fortes et expirations profondes et lentes. Cela ne s'apprend pas, çà se fait!!!

Haut de page
Plan du Site   /   Contact



Nombre de visites : 2 483 464Réalisation (Décembre 2012) et Mises à jour effectuées par Claude Vuichoud(Date de Modification : 04/12/2022)