Maître Funakoshi Logo Karate-Do Le Dojo-kun
Zarei L'échauffement Le cours Zarei Le cours des enfants
Fiche exemple de cours

Le Karaté-Do, déroulement d'un cours

Chaque séance de Karaté ne perd pas de vue les principes importants qui font la force de la discipline.

Les cours pour adultes et adolescents durent entre 1h30 et 2h/2h30. Les cours pour enfants sont détaillés en contrebas de cette page.

Les séances sont découpées en phases distinctes.

Haut de page
Rituel de début de cours: Zarei

« Le Karaté commence et finit par le Salut (respect).» Ce premier précepte de Gichin Funakoshi nous rappelle combien il est important d'être respectueux en toute circonstance.

Le Zarei se pratique lors des cours collectifs. C'est un témoignage de respect mutuel entre les élèves et le maître ou l'enseignant.
Ce Rituel de début de cours permet la transition entre le quotidien (que nous laissons au vestiaire) et l'enseignement que nous venons recevoir et accepter en toute humilité.
Le Zarei prépare le pratiquant à posséder toute la disponibilité intellectuelle que nécessite tout apprentissage.

Tenue parfaitement ajustée, le salut est fait dans le calme. Les différents commandements sont dictés par le plus gradé (ceinture noire minimum) du club.

Pour plus d'informations sur le Rituel, se référer à cette Page.

Petite anecdote : Le rituel perçu par certains néophytes.

Une maman, que j’ai eu également comme élève durant de nombreuses années, m’a interpellé quelque temps après l’inscription de son enfant et donc la sienne.

« Je ne comprends pas ce que vous faites au début du cours et je dois dire que je suis quelque peu inquiète. J’ai le sentiment d’avoir mis ma fille dans une sorte de secte et pourtant elle semble apprécier le contact avec les autres enfants et le vôtre. Expliquez-moi ce que vous faites et pourquoi ? »

Mes explications tournant autour du respect des uns et des autres et la manière d’y parvenir selon la tradition liée à notre discipline la rassura si bien, qu’elle ne mis pas longtemps à s’inscrire au club et fut une pratiquante très enthousiaste.


Ouvrir la Vidéo (en plein écran)
Haut de page
L'échauffement

Un muscle froid est un muscle fragile, sujet aux lésions musculaires (élongations, claquages, déchirures et autres).
L'échauffement va donc préparer, de façon progressive, l'organisme à l'effort.
L'élévation de la température du corps de 37° (au repos) à 38° voire 39°, pour un rendement maximum, permet à chacun d'augmenter l'élasticité de ses muscles et tendons.

Un bon échauffement vous apporte une meilleure adaptation cardio-vasculaire (coeur, artères et vaisseaux sanguin), respiratoire (poumons), nerveux et musculo-squelettique (muscles et articulations). Les vaisseaux sanguins dilatés par l'augmentation de température apporteront aisément aux muscles l'oxygène et les éléments nutritifs nécessaires à leur bon fonctionnement.

L'échauffement vous permet simplement d'être plus performant tout en minimisant les risques d'accident.

La durée des échauffements est très fluctuante, cependant elle est toujours supérieure à 10 minutes.
En fonction de la saison ou plus exactement de la température ambiante et du public l'intensité en sera modifiée.

Afin d'éviter le semblant de monotonie et surtout de parvenir à faire travailler tous les muscles, chose impossible en une seule séance, les échauffements généraux proposés doivent être tous différents d’une séance à l’autre. Chose importante, il ne faut jamais favoriser une latéralité. Tout ce qui est fait à droite doit être effectué à gauche. Dans l’absolu, difficile à proposer lors d’un cours mais facile à réaliser en échauffement solitaire, si une latéralité doit être favorisée alors il faudra insister sur notre côté « gauche ». Cette remarque est également vraie, voire encore plus vraie, pour les exercices d’entraînement seul ou à plusieurs.
De la course de la veille avec les exercices adaptés, nous passons aussi bien à un échauffement autour d'une chaise qu'à l'utilisation de balles en mousse ou tout autre objet ou même à un échauffement dit statique.
Il en est de même pour les exercices d'assouplissement et de musculation.
Cette dernière est effectuée sans charge additionnelle. Outre le fait de nécessiter moins de matériel, cette méthode permet un développement naturel et équilibré de la masse musculaire sans risquer de rompre son intégrité ainsi que celle des articulations et des tendons.

Vous exécuterez également des exercices d'échauffement en rapport direct avec le thème du jour.

Quelques échauffements très particuliers sont parfois proposés. Ils ont pour base, des postures ou exécutions de Kata ou techniques effectuées dans des conditions déroutantes et cependant efficace pour augmenter rapidement la température du corps.

IMPORTANT: Même effectué en groupe, un échauffement est un travail personnel.
La nature nous a fait tous différents et, comme tel, nous ne sommes pas égaux face aux difficultés.
Rien ne sert de tenter de suivre les plus résistants, il s'en suivrait de graves conséquences physiques et psychologiques. Il est préférable de ne faire qu’une partie de ce qui est proposé et le faire le mieux possible, avoir le sentiment réel que l’exercice en question nous a été profitable.
Un muscle doit travailler pour se développer, étiré pour gagner en élasticité mais aller jusqu’à la douleur intense est un risque inutile et dangereux.

Je vous laisse découvrir ici une partie d’échauffement simple à effectuer seul

Ouvrir la Vidéo (en plein écran)
Haut de page
Le cours

Le Karaté-do est d'une telle richesse qu'une vie est insuffisante pour en effectuer le tour. Encore plus maintenant que l’enseignement ne correspond plus qu'à quelques heures par semaines.

Si l'apprentissage ne peut être que sélectif au Dojo, il doit donner au pratiquant la possibilité de s'étendre au-delà.

Ouverture d'esprit, Créativité sont des termes propres aux Arts Martiaux que les enseignants ne peuvent ignorés. Surprendre, toujours surprendre est une des clés découlant de ces conceptions et un Dojo n'est pas un nouveau carcan que le Karatéka doit supporter le temps d'une séance.

Outre les grands thèmes que l'on retrouve un peu partout, à savoir l'étude :

Un apport minimum est fourni également sur les thèmes non exhaustifs suivants :

L'apprentissage est effectué en groupe où débutants et gradés travaillent ensembles et apprennent des uns et des autres sous le contrôle permanent de l'enseignant.
Des ateliers de niveau sensiblement identique sont régulièrement effectués afin d'enrichir et approfondir la technique de ceux aptes à franchir une nouvelle étape dans leur progression.

Quelques exercices de musculation sans charges pourraient être insérés, à corps chaud, entre deux ateliers.

En fin de cours, pour un retour au calme, une séance d’étirements sera des plus bénéfiques et évitera de nombreux problème de crampes nocturnes.

REMARQUE :

Mon expérience dans de nombreux Dojo, m’a permis de constater la réticence, presque maladive, de nombreux pratiquants de tout niveau à exécuter des techniques de leur « mauvais » côté. Quand je leur demandais pourquoi, la plupart des réponses étaient qu’ils n’étaient pas très à l'aise de tel ou tel côté et qu’ils préféraient travailler de leur côté « facile ». Ceci est une très grave erreur. A travailler de cette façon, ils ne pourront pas améliorer leur pratique et resteront des « demi-pratiquants ». Les Arts Martiaux n’ont que faire des droitiers ou gauchers. Nous ne sommes pas dans un contexte d’escrime (désolé pour les escrimeurs, je ne veux pas les blâmer mais ils utilisent essentiellement leur main prédominante). Si nous devons intervenir pour aider quelqu’un dans la rue, ou nous même, contre un ou plusieurs agresseurs, ceux-ci se fichent royalement que vous ne soyez pas à l'aise d’un côté...Dommage.

Rituel de fin de cours: Zarei

Le salut à genou vient clore la séance de Karaté.
Chaque séance est un pas de plus sur le chemin de la Voie et ce dernier Zarei représente ici un humble remerciement envers l'enseignant et l'ensemble des partenaires avec qui nous avons eu la chance de travailler.

Ce rituel met fin à notre passage au Dojo. Sorti, nous pouvons reprendre notre vie quotidienne et notre identité extérieure.


Ouvrir la Vidéo (en plein écran)
Haut de page
Le cours des enfants

Le cours des enfants dure entre 45 minutes et 1h 15 selon leurs âges.

Les enfants n’ont pas les mêmes besoins que nous autres, adultes, en matière d’échauffement. Leur faire « subir » une séance préparatoire traditionnelle n’est pas fait pour les ravir. J’avais pris une habitude, qui fonctionnait plutôt bien. Les 10 premières minutes étaient « libres ». Sous mon contrôle (celui de l'enseignant) les enfants allaient, de leur initiative, organiser un jeu, varié d'une séance à l'autre. Leur imagination était très exacerbée même si quelque fois une remise en cause, voire donner un fil conducteur était nécessaire. Avant le jeu, il fallait veiller à ce que les règles élaborées soient comprises de tous, qu'aucun des enfants ne soit exclu et, éventuellement, je proposais une autre activité ludique.
Bien sur, ce type d’échauffement n’est en aucun cas unique et chaque enseignant a ses propres terrains de prédilections.

Cette première partie a comme objectifs :

Ensuite le Rituel de début de cours sera mis en place dans le calme.

Ce rituel est le même que pour les adultes avec un Mokuso (méditation) très écourté. Au début, les enfants ne comprennent pas ce que cela signifie et suivent leurs camarades plus avancés. L’explication sera faite lors d’un aparté avant ou en fin d’un cours. Pour ce faire, j’avais pris l’habitude d’exécuter le Seiza devant eux avec un Bokken à la ceinture. Chaque étape était donc animée pour le plaisir des enfants.

Commencement de la séance de travail suivant un thème prédéfini.
Des ateliers ludiques en rapport avec ce thème sont mis en place.
Un peu de matériel peut souvent être utile : cerceaux, plots, foulards ou bandeaux, ballons, cibles, protections, ceintures (obi), pinces à linge, dés, bâtons, chaises, etc. Il en va de l’imagination de l’enseignant pour trouver les « trucs » qui motivent les jeunes pratiquants.

De temps à autres, les enfants plus gradés sont mis à contribution pour expliquer à leurs camarades les clefs essentielles de quelques techniques.

Objectifs non exhaustifs de cette pratique :

Un retour au calme est effectué en fin de séance sous diverses formes (10 minutes maximum).

Le Rituel de fin de cours viendra clore la séance.

Haut de page

Fiche exemple de cours

Les cours peuvent être transmis de façon spontanée, « à l’arrache », mais je ne pense pas que cette méthode (sans méthode) soit des plus bénéfiques pour des élèves en quête d’authenticité. Même si les enseignants de longue date peuvent se permettre ce type de transmission de façon occasionnelle, un cours préparé reste sans pareil.

Je vous propose ici une fiche (aide-mémoire) sur un cours dont le thème principal est : Renforcement et gestion des distances.

  Fiche exemple de cours

Plan du Site   /   Contact



Nombre de visites : 2 483 464Réalisation (Décembre 2012) et Mises à jour effectuées par Claude Vuichoud(Date de Modification : 04/12/2022)