Maître Funakoshi Logo Karate-Do Le Dojo-kun
Caractéristiques Déroulement Vidéos (2) Terminologie

 
 

Kata - Sochin

Kenji Sochin

Caractéristiques

Se référer à la terminologie pour une traduction sommaire des termes japonais employés.

Sosignifie « Force »
Shinsignifie « Tranquille »
 
SochinForce tranquille

Pour plus d'informations sur les techniques, se référer aux pages suivantes : Les techniques de mains ou Les techniques de pieds.

Empi-uchiFrappe du coude
Gedan-baraiBlocage bas
Gyaku-zukiCoup de poing direct du poing opposé à la jambe avancée
Jodan-age-ukeBlocage haut
Mae-geriCoup de pied direct de face
Manji-ukeUn bras exécute Gedan-baraï et l'autre Jodan-uchi-uke vers l'arrière
Mikazuki-geriCoup de pied circulaire en croissant de lune
Oï-zukiCoup de poing direct
Shuto-ukeBlocage moyen avec le sabre de main
Tate-shuto-ukeBlocage du sabre de la main en une large trajectoire circulaire, le poignet est fortement « cassé » et les doigts dirigés vers le ciel.
Uraken-uchiFrappe du revers de poing
Yoko-geriCoup de pied latéral
 Etc...

Pour plus d'informations sur les positions, se référer à cette page : Les Positions.

Fudo-dachiPosition de combat statique
Hachiji-dachiPosition naturelle et préparatoire, talons écartés de la largeur des hanches et orteils ouverts vers l'extérieur
Kokutsu-dachiPosition arrière
Musubi-dachiPosition d'attente, talons sont joints et orteils ouverts vers l'extérieur

Haut de page

« Force tranquille », ce Kata est particulièrement intéressant à cause de la position Fudo-dachi à tel point qu'il a donné son nom à cette même position (Sochin-dachi). Kata okinawaien du Tomari-te, Sochin fait partie du groupe d'Aragaki, tout comme Nijushiho ou Unsu. Il fut repris dans le Shuri-te, puis le Shorin-ryu. Il passa dans le Shito-ryu et Yoshitaka Funakoshi l'introduisit dans le style Shotokan après l'avoir appris d'un expert d'Okinawa. Le style Shotokan l'a d'abord connu sous le nom de Hakko. La base essentielle de ce Kata est la position Fudo-dachi, ou Sochin-dachi (posture immuable). Cette position très solide est un compromis entre Zenkutsu-dachi et Kiba-dachi. Ce Kata a un rythme particulier.

L’exécution de ce Kata varie quelque peu en fonction des pratiquants venant de la JKA (Japon Karaté Association crée en 1949) ou de la SKI (Shotokan Karate-do International).

Il existe une petite différence entre Fudo et Sochin pour le courant JKA représenté par Maître Taiji Kasé (1929-2004) alors que le courant SKI représenté par Maître Hirokasu Kanazawa (1931-2019) semble ne pas dissocier ces deux positions.
Effectivement ces deux Maîtres, incontournables, ont suivi des courants différents au cours de leur longue carrière de pratiquants.
Tous deux ont été élèves de Gichin Funakoshi et ont intégré la JKA.
Fortement impressionné par le travail et l’efficacité du Fils de Gichin Funakoshi, Gigo (Funakoshi Yoshitaka décédé en 1945), Maître Taiji Kasé poursuivit son entraînement dans cette voie à la recherche de la vitesse, de la puissance. Au fil du temps, l’instructeur qu’il était devenu, développa son propre style qu’il nomma « Shotokan Ryu Kase Ha ». Avec les premières compétitions, Maître Kase voyait poindre le karaté sportif qu’il refusa jusqu’à sa mort en 2004. Il voulait conserver le côté « Budo » dans sa pratique et son enseignement. Sa position Sochin-dachi se différencia quelque peu du Fudo-dachi crée par Gigo. Sochin-dachi devint une position un peu plus offensive.
La base (position des pieds) étant sensiblement la même que le Fudo-dachi, le genou avant vient se positionner au dessus du pied décalant de fait le centre de gravité vers l’avant.
Le Kata Sochin, style Kase, en est la représentation.

Maître Hirokasu Kanazawa quitta la JKA en 1977 pour créer son propre style. Il fonda donc la SKI qui fut mondialement reconnu très rapidement.
Dès lors ces deux courants du Shotokan se « partagèrent la part du gâteau » dont la SKI fut majoritaire. Aujourd’hui la plupart des clubs du monde entier pratique le Shotokan de Maître Kanazawa.
Son Kata Sochin est exécuté en Fudo-dachi.

Haut de page
Déroulement

DEBUT DU KATA

Départ :

Retour : Ramener lentement le pied gauche pour reprendre la position Hachiji-dachi

FIN DU KATA

Haut de page
Vidéos

(SKI) - Sochin par Shihan Hirokazu Kanazawa 10ème Dan

Ouvrir la Vidéo (en plein écran)

(JKA) - Sochin par Maître Enoeda

Ouvrir la Vidéo (en plein écran)
Haut de page
Terminologie

Chudan : Niveau moyen correspondant au tronc (entre le nombril et le cou).

Embusen : Représentation au sol du tracé d'un Kata.

Gedan : Niveau bas correspondant à la partie en-dessous du nombril.

Hidari : Gauche.

Hikite : Action d'équilibrer une force transmise d'un côté en envoyant une même puissance en sens inverse.

Jodan : Niveau haut correspondant au cou et à la tête (au-dessus des épaules).

Kiai : Désigne dans les arts martiaux, le cri de combat qui précède ou accompagne l'application d'une technique. Ce cri est utilisé notamment pour marquer une volonté d'action, ou bien pour perturber la concentration de l'adversaire.

Kiba-dachi : Position du « cavalier de fer ». Voir la page traitant de la position.

Kime : Le Kime est souvent désigné, dans les arts martiaux japonais, comme étant « l'esprit de décision ». Une autre traduction renforce encore cette notion, « énergie pénétrante ». C'est en effet une explosion totale d'énergie à l'instant de l'impact. Elle est libérée grâce à une forte contraction musculaire, stoppant nette la technique.

Migi : Droite.

Shito-ryu : Le Shito-ryu est l'un des quatre styles majeurs de Karate avec le Shotokan-ryu, le Wado-ryu et le Goju-ryu fondé en 1934 par Kenwa Mabuni (1889-1952). Pour plus d'informations vous pouvez consulter le Lexique.

Shorin-ryu : Style de la jeune forêt. Cette école de karate dont le style provient du Shuri-te (main de Shuri) fut créé par Matsumura Sokon (1800-1896).

Shuri-te : Le Shuri-te (« Main de Shuri ») est un style de Karate qui s'est développé sur l'archipel d'Okinawa dans la ville de Shuri. Il est le nom de l'un des trois grands styles dominants qui émergèrent à Okinawa sous l'influence des arts martiaux de Chine, avec le Naha-te et le Tomari-te.

Tomari-te : Le Tomari-te (« Main de Tomari ») est un style de Karate qui s'est développé sur l'archipel d'Okinawa dans le village de Tomari, peuplé surtout d'agriculteurs et de pêcheurs. Il est le nom du troisième style qui émergea à Okinawa sous l'influence des arts martiaux de Chine, avec le Naha-te et le Shuri-te.

Zenkutsu-dachi : Position fente avant. Voir la page traitant de la position.

Haut de page
Plan du Site   /   Contact



Nombre de visites : 2 479 854Réalisation (Décembre 2012) et Mises à jour effectuées par Claude Vuichoud(Date de Modification : 30/11/2022)