Maître Funakoshi Logo Karate-Do Le Dojo-kun
Karaté-Do Shotokan La self-défense Les armes

Les Disciplines qui étaient enseignées au KCT avant 2016

Je garde cette page en souvenir des nombreuses années passées dans ce Club en remerciement pour tous les élèves de tous les âges qui m’ont suivi et fait évolué dans toutes ces disciplines. Je ne peux que regretter qu’elles n’ai pu être reprises.

KARATE-DO - Style SHOTOKAN (Maintenant : ?)

Kanji Shotokan
Tora No Maki - Shotokan
Le Tora No Maki

Même si aujourd'hui il est très difficile de conserver des traditions, dont nous ignorons une grande partie de la philosophie, nous nous efforcions de maintenir l'enseignement de cette discipline dans son aspect traditionnel.

Aujourd’hui, encore plus que jamais, je continue, loin de Tourny, d’émettre quelques conseils et valeurs afin de ralentir la progression DES Karate sportifs. Je doute fort que ma démarche et celle de nombreux anciens servent à quelque-chose mais...

En effet, chaque année de nouvelles disciplines à connotation Karate ouvrent leurs portes à un public alléché par des affichettes « tapageuses ». Plus le choix est important et plus nous nous éloignons du fondement même des Arts Martiaux.

La richesse du Karaté est telle que nous ne souhaitons pas être les acteurs de son appauvrissement par un enseignement restrictif volontaire.

Vous devez retrouver dans les cours les différents aspects propre au Karaté-Do.

Haut de page

La self-défense - plus enseignée (départ de l’enseignant)

Combat avec de multiples attaquants

La SELF-DEFENSE touche un aspect technique plus proche du quotidien.

Le corps est une « machine » formidable qui possède une puissance souvent énigmatique mais aussi ses faiblesses tout aussi méconnues. Apprendre à l'utiliser au mieux et sans effort est une des clefs de la réussite dans l'art de l'autodéfense. Il n'est pas nécessaire (ce pourrait même être dangereux) de déployer des techniques élaborées afin de se défaire d'un ou plusieurs « provocateurs ». Des gestes simples, faciles à réaliser et adaptés à ses facultés, suffisent. C'est dans cet esprit que les cours de self-défense étaient orientés.

A partir de situations sans-cesse renouvelées, la personne est amenée à réagir à son avantage. Ce ne sont pas des formules toutes faites qui vous sont données car toutes les situations, aussi similaires semblent-elles, sont uniques. L'environnement, les ou l'agresseur, notre perception, notre état d'esprit, ... sont autant d'éléments imprévisibles. L'approche des cours vous amenait à une étude instantanée de la situation et une riposte adaptée à vos moyens.

La biomécanique était abordée au fil des situations. Elle est la base de nos mouvements autocontrôlés. Quelques connaissances choisies sur la mobilité articulaire permet à l'agressé de se soustraire à bien de situations critiques.

Le travail au sol était également abordé. Le sol, tant craint lors de chute contrôlée ou incontrôlée, ne doit en aucun cas être un ennemi (supplémentaire). De quelque nature qu'il soit, il fait partie de notre environnement et doit être un allié précieux, apprivoisé.

Le travail contre des armes (couteaux, bâtons,...) était également passé en revue.

Pour plus d’informations sur la Self-défense je vous invite à consulter cette page où vous trouverez de nombreux renseignements sur la légitime défense, quelques conseils en cas d’agression ainsi que la législation en vigueur, etc...

Haut de page
Les armes - plus enseignées (départ de l’enseignant)

L'apprentissage du maniement de quelques armes était effectué pendant le cours de Self-défense.
Par périodes plus ou moins longues en fonction du public et de l'arme étudiée, vous trouviez le maniement d'armes blanches telles que : couteau, bâton, sabre, nunchaku, tonfa, saï et bien d'autres assez surprenantes.

Le but de ces cours n'était pas la maîtrise de l'arme étudiée, il faudrait plusieurs années d'utilisation assidue pour cela, mais apprendre le mouvement juste aussi bien dans le déplacement que dans les techniques de défenses et de percutions.
L'arme, quelle qu'elle soit nécessite une forte concentration. Elle permet d'élever la perception de son corps dans l'espace et améliorer la coordination générale de nos gestes et déplacements. Son utilisation renforce donc notre travail à mains nues.

En consultant cette page vous découvrirez une grande quantité d’armes utilisées au Japon et à Okinawa en particulier.

Haut de page
Plan du Site   /   Contact



Nombre de visites : 2 392 992Réalisation (Décembre 2012) et Mises à jour effectuées par Claude Vuichoud(Date de Modification : 01/10/2022)